Léon Attila CHEYSSIAL,

Architecte D.P.L.G.

Docteur en sciences de l’éducation

Diplômé de l’Ecole d’Architecture de Versailles en 1973.

Docteur en sociologie (sociologie urbaine) Paris VIII en 2002.

En 1968, Il fait partie d’un petit groupe à l’origine de l’école UP3 Versailles dont il est un des leaders étudiants. Lors de ses études, sa rencontre avec Henry Raymond puis Henri Lefevbre, est déterminante: il poursuit des études de sociologie, qu’il applique à l’analyse urbaine et à la conception de logements ou de quartiers urbains. Il complète sa formation en se rapprochant des Compagnons du tour de France avec qui il s’initie à la charpente.

De 1978 à 1992, il applique à Mayotte, sur les constructions publiques dont il est l’architecte, des principes radicaux : utilisation presque exclusive de matériaux locaux (pierre, bois, raphia, cocotier, bambou, brique de terre stabilisée), stricte adaptation au terrain (sans terrassements mécaniques, et sans grue), développement autocentré de l’artisanat du bâtiment, climatisation naturelle, recours à l’énergie photovoltaïque. A partir de 1993 il est sollicité par la DDE de la Réunion pour intervenir comme architecte et comme sociologue sur les questions de l’habitat populaire. Il intègre l’école d’Architecture de la Réunion en 2004, puis l’école des Beaux-Arts où il a la responsabilité de la plateforme de recherche en paysage, architecture, habitat populaire et développement durable.

En 2007, il crée l’agence  d’architecture et d’études urbaines Harappa avec Sylvia FREY, au travers de laquelle ils poursuivent leur approche ethno-sociologique de l’habitat et du paysage, la conception et la construction collaborative et le développement auto-centré.

En 2011, il contribue à la rédaction de la Loi Letchimy relative à la lutte contre l’habitat indigne aux côté de Nancy Bouché juriste.