Harappa » était une des deux villes principales de la civilisation Harappéenne qui s’était épanouie dans la vallée de l’Indus (Pakistan actuel). Cette civilisation présentait la particularité de s’être développée apparemment sans armée et sans police, sans classes exploitées et sans oppression. Les villes disposaient d’une organisation urbaine sophistiquée, de bâtiments à usage communautaire, de rues en damier orientées suivant les points cardinaux, de salles de bains privées, et de réseaux d’évacuation des eaux usagées. Les constructions étaient réalisées en briques.”
Photo aérienne de Harappa – source internet
   La société HARAPPA, Atelier d’architecture et d’études urbaines, résulte de l’association professionnelle de Sylvia Frey, architecte et de Attila Cheyssial architecte depuis le début des années 2000. La société HARAPPA est à la fois l’héritière de l’approche ethnographique et constructive développée à Mayotte de 1977 à 1997, puis des méthodes architecturales et socio-urbaines renouvelées par l’apport architectural et conceptuel de Sylvia Frey notamment à la Réunion. Après diverses études en Guyane, Maurice, la Martinique, le 6B à Saint-Denis, HARAPPA a ouvert un établissement secondaire à MAYOTTE, à Tsingoni en 2018. La particularité de L’atelier Harappa, repose sur trois directions architecturales :
  1. Une conception située
  • Sur le plan des populations concernées
  • Sur le plan des contraintes géographiques et climatiques
  • Sur le plan des savoir-faire
  • Dans une démarche de développement auto-centré (formation-action)
  1. L’étude et la mise en oeuvre de solutions constructives
  • Matériaux locaux minéraux et végétaux
  • Recours à la préfabrication artisanale (et en entreprise locale)
  • Conception de systèmes constructifs adaptés aux possibilités des entreprises
  • Mobilisation des ressources locales (main d’œuvre, capacités et compétences, savoir-faire artisanaux)
  • Réduction du poids des constructions, rapidité de mise en œuvre
  1. La conception et la réalisation de solutions reproductibles de logements adaptées aux besoins, aux moyens et aux possibilités des ménages, en individuel comme en collectif
  • Programmes d’auto-construction
  • Relogement minimal et hébergement
  • Logements adaptés aux grandes familles
L’Atelier HARAPPA est spécialisé dans la réalisation d’études urbaines de type RHI, ANRU, RHS, PCLHI, OPAH… Son approche socio-urbaine découle des méthodes inspirées de Henri Raymond et Henri Lefebvre. Pour réaliser l’ensemble de ses études et réalisations, HARAPPA comporte trois secteurs spécifiques qui travaillent en synergie :
  • Etudes urbaines et architecturales
  • Enquêtes sociales et bâti, approche ethnographique
  • Maquettes et prototypes (atelier bois)
L’architecture des années 80 à Mayotte, longtemps été considérée comme exemplaire, a été le fruit d’une éthique qui associait dans la même ambition, les compagnons, les architectes, les artisans, les ouvriers, l’administration de l’équipement, sous le double patronage de l’Etat et des élus locaux. A Mayotte, cela s’est traduit par l’application du principe de « formation-action » mis en œuvre dès les années 80 avec l’apport des Compagnons du devoir, et progressivement abandonné depuis. Les conceptions architecturales développées au sein de l’atelier ont le constant souci de maintenir le lien entre les appareils de production locaux et les avancées nécessaires aux mutations sociales, démographiques, économiques auxquelles les territoires sont confrontés. Ce lien se maintien en maintenant constant le double souci de la transmission et du développement des connaissances et des méthodes. Cela s’est traduit par l’alternance d’études sur la question de l’habitat dans les différents territoires et la production consécutive de projets « prototypes » qui ont souvent entrainé par leur exemplarité une forte évolution des solutions et des méthodes.
%d bloggers like this: